Congés à l’initiative du salarié (CIF, congé de bilan de compétences…)

A quelles conditions un salarié en CDD peut-il bénéficier d’un CIF ?
9 Octobre 2018

 

Le Congé individuel de formation (CIF) est ouvert « à tout salarié (qui), au cours de sa vie professionnelle, (souhaite) suivre à son initiative et à titre individuel, des actions de formation, indépendamment de sa participation aux stages compris dans le plan de formation de l'entreprise ».
Tout salarié peut donc bénéficier d'un CIF qu’il soit titulaire d’un contrat à durée indéterminée (CDI) ou d’un contrat à durée déterminée (CDD).

Les salariés en CDD bénéficient du CIF sous réserve de justifier de 24 mois, consécutifs ou non, de salariat au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, en CDD au cours des 12 derniers mois.

En principe, le CIF se déroule à l'issue du CDD : la formation doit démarrer dans les 12 mois qui suivent la fin du contrat. Toutefois, si l’employeur est d’accord, la formation peut se dérouler en tout ou partie pendant le contrat.

Attention ! À compter du 1er janvier 2019, le CIF est remplacé par le compte personnel de formation (CPF) de transition professionnelle. Les FONGECIF et OPACIF assureront toutefois jusqu’à leur terme la prise en charge financière des congés accordés avant le 1er janvier 2019. Chaque OPACIF/FONGECIF peut fixer la date limite de dépôt des dernières demandes de prise en charge financière d’un CIF.