Entretien professionnel

Est-il obligatoire de réaliser des entretiens professionnels dans l'entreprise ?
10 Septembre 2018

Toute entreprise, quel que soit son effectif, doit organiser tous les deux ans avec chaque salarié un entretien professionnel afin d'échanger avec celui-ci sur ses perspectives d'évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d’emploi.

Tous les 6 ans, l’entretien professionnel est l’occasion de dresser un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié (voir la sous-rubrique « État des lieux récapitulatif »).

A noter : un entretien professionnel doit aussi être réalisé au retour de certains congés ou absences (congé de maternité ou d’adoption, congé parental, congé de proche aidant, congé sabbatique, arrêt de longue maladie…) et au terme d'un mandat de représentant du personnel titulaire ou d'un mandat syndical. Cet entretien peut avoir lieu, à l’initiative du salarié, à une date antérieure à la reprise de poste.

 

La non réalisation des entretiens professionnels peut, dans les entreprises de 50 salariés et plus, entraîner un abondement « correctif » des heures de CPF du salarié (100 heures pour un salarié à temps plein, 130 heures pour un salarié à temps partiel) ainsi qu'une sanction financière pour l'entreprise (versement à l'OPCA d'une somme correspondant au nombre d’heures ainsi ajoutées multiplié par un montant forfaitaire de 30 €).

A noter à compter du 1er janvier 2019, dans les entreprises d'au moins 50 salariés, lorsqu’au cours d’une période de 6 années, un salarié n'a pas bénéficié des entretiens prévus et d'au moins une formation autre que celles qui conditionnent l’exercice d’une activité ou d’une fonction, son CPF sera abondé (montant à déterminer par décret). Par ailleurs, la périodicité des entretiens professionnels et les modalités d’appréciation du parcours professionnel des salariés pourront être prévues par accord d’entreprise.