Validation des acquis de l'expérience (VAE)

Qu'est-ce que le congé pour VAE ?
28 Mars 2018

 

Le congé pour VAE permet à tout salarié souhaitant faire valider les acquis de son expérience en vue d’obtenir une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle, certificat de qualification professionnelle – CQP), de bénéficier d’une autorisation d’absence rémunérée pour participer aux épreuves de validation et bénéficier d’un accompagnement à la rédaction du dossier de VAE et à la préparation des épreuves. La durée du congé est limitée à 24 heures de temps de travail, consécutives ou non.

  

Le salarié doit en premier lieu solliciter une autorisation d’absence auprès de son employeur au plus tard 60 jours avant le début des actions de VAE. Cette demande doit préciser :

- le diplôme, le titre ou le certificat de qualification visé,

- les dates, la nature et la durée des actions permettant au salarié de faire valider les acquis de son expérience,

- la dénomination de l’autorité ou de l’organisme qui délivre la certification.

L’employeur doit répondre au salarié par écrit dans les 30 jours qui suivent la réception de la demande : il peut donner son accord ou indiquer les raisons de service qui motivent le report de l’autorisation d’absence (ce report ne pouvant excéder 6 mois).

Une fois l’autorisation d’absence obtenue, le salarié peut déposer une demande de financement du congé VAE auprès du Fongecif : celui-ci peut prendre en charge les frais afférents à la VAE (frais d’examen du dossier de recevabilité, frais d’accompagnement, frais annexes…) ainsi que la rémunération du salarié pendant son congé.

>> Pour plus d’informations sur le congé VAE, consultez le site du Fongecif de votre région.